L’assurance vie est-elle encore intéressante fiscalement ?

//L’assurance vie est-elle encore intéressante fiscalement ?

L’assurance vie est-elle encore intéressante fiscalement ?

Pour bon nombre de Belges, l’assurance vie et l’épargne pension constituent un moyen de réduire ses impôts mais aussi un support de placement et de protection en cas de décès et/ou de transmission de patrimoine. Fiscalement parlant, est-elle plus avantageuse que d’autres solutions financières disponibles dans le pays ? Des éléments de réponse dans cet article.

Assurance-vie : de quoi s’agit-il ?

Dans sa forme la plus traditionnelle, le contrat d’assurance-vie est un moyen de se couvrir contre les effets financiers d’un décès et/ou d’épargner. Cependant, au fil du temps, son champ s’est élargi. Ainsi, nombreuses personnes l’utilisent aussi pour transmettre un capital à un ascendant ou un autre proche.

L’assurance vie constitue aussi un outil de placement. Dans ce cas, on aura plusieurs possibilités entre lesquelles  choisir selon ses besoins et son profil. Celles-ci sont reparties entre deux branches principales : branche 21 réputée pour sa sécurité et son rendement garanti et la branche 23 promettant un rendement plus important, mais impliquant des risques plus élevés.

Le cadre fiscal des différents produit fait aussi partie de la bonne gestion des contrats. Il existe des assurances-vie donnant la possibilité d’épargner pour l’avenir. L’épargne pension en fait partie.

Épargne pension : l’assurance vie la plus attrayante ?

Pour préserver un certain niveau de vie après la retraite, bon nombre de Belges optent pour l’épargne pension. Comme son nom l’indique, ce contrat d’assurance-vie de la branche 21 permet de se composer un capital pension complémentaire. Il se différencie d’une assurance vie classique par l’existence d’un taux d’intérêt garanti à chaque versement auquel peuvent s’ajouter d’éventuelles contributions bénéficiaires. Sa flexibilité (choix du montant, rythme d’épargne, etc.) est aussi l’un des atouts de cette solution.

À ces avantages s’ajoute la déductibilité fiscale de l’épargne pension en fonction de la situation fiscale de l’assuré. Annuellement, ce dernier profite d’un avantage fiscal de 30 % sur les versements réalisés l’année d’avant. Notons que le plafond d’épargne annuel est de 940 euros.

Au 60e anniversaire de l’assuré ou au 10e anniversaire de son contrat si sa souscription date d’après ses 55 ans d’anniversaire, une taxe anticipative de 8 % sera prélevée. Les versements réalisés suite à ce prélèvement engendrent indirectement un rendement plus important, l’avantage fiscal de 30 % étant préservé et les versements jusqu’au 64e anniversaire exempt d’impôts. Il ne faut donc pas arrêter d’épargner à ce moment-là.

L’épargne pension reste donc un contrat indispensable grâce au rendement qu’il procure via l’avantage fiscal en cette période de taux proche de zéro.

Branche 21 ou Branche 23 : quel est le meilleur choix fiscal ?

Dans l’une comme dans l’autre, l’assuré devra verser 2 % au fisc. Il existe heureusement des exceptions. Seul 1,1 % de taxe est exigible sur les primes de l’assurance solde restant due.

Aussi, l’assuré n’aura pas à payer cette taxe si son contrat concerne une épargne pension fiscalement avantageuse.

Toute autre cadre fiscal doit être analysé. L’assurance vie procure encore une jolie déduction fiscale mais l’état prélève 2% pour chaque prime versée, ce qui vient réduire le rendement. Il convient de nous demander une simulation pour calculer les avantages éventuels.

Si l’on se réfère toutefois à l’avantage fiscal proprement dit, la branche 21 est plutôt attrayante, car permettant d’en avoir aussi bien pour l’épargne pension (jusqu’à 940 euros par an) que pour l’épargne à long terme (jusqu’à 2260 euros par an).

 

En ce qui concerne les contrats d’assurance vie de la branche 23 investis dans des fonds, ils redeviennent intéressant grâce à la taxation mise en place sur les comptes titres :

La taxe sur les comptes-titres (0,15% à partir de 500.000 euros) ne vise en effet pas les fonds détenus au travers d’un produit d’assurance-vie de branche 23. Ces produits ne sont en outre pas soumis au précompte mobilier sur les revenus distribués ni à la taxe sur la plus-value réalisée sur la partie du portefeuille investie en obligations. source

 

Conclusion

Les assurances vie et épargne pension sont des outils d’optimisation fiscale et de gestion patrimoniale.

Demandez nous des conseils afin d’analyser votre situation et de tirer bénéfice des solutions proposées.

deduction-fisacle-assurance-vie-epargne-pension

By | 2017-10-15T16:32:16+00:00 octobre 15th, 2017|Assurance vie|0 Commentaire

Send this to a friend